La Cinémathèque
L'âtre

Film tourné en 1922, réalisé par Robert Boudrioz.
Noir et blanc — 35 mm — 1,33:1 — Muet

71 Mn

  • Synopsis
    Toute petite, Arlette, enfant abandonnée, a été recueillie par un couple de fermiers et élevée en compagnie de leurs propres enfants : Bernard et Jean. Plus tard Arlette préfère Jean, mais c’est Bernard qui lui est destiné. Elle l’épouse et souffrant de sa violence implore le secours de Jean, devenu à Paris un sculpteur de renom. Le valet de ferme qu’on a surnommé le Fada abat Jean qui avant de mourir s’emploie à réunir de nouveau Arlette et Bernard.
  • Casting
    Charles Vanel, Jacques de Féraudy, Renée Tandil, Maurice Schutz, René Donnio
la petite histoire

En 1917, alors qu’il vient d’être réformé, Charles Jourjon, le directeur d’Éclair, offre à Robert Boudrioz l’opportunité de co-réaliser son premier film avec Jacques de Féraudy, « L’Apre lutte« . Mais c’est avec « Au creux des sillons«  (1919), sur un scénario d’Alexandre Arnoux, que le cinéaste va attirer l’attention de la critique. « Le réalisateur devrait dans l’avenir recourir à l’expression visuelle pure. Il en connaît le simple secret » prophétisait ainsi le jeune René Clair à la vision du film, dans Comodia illustré. Produit par Les Films Gance, le film « L’Âtre » s’essuya les plâtres du Ciné-Studio de la Victorine, loué deux cents francs par jour à Louis Nalpas. Mais hélas le sujet non conformiste de ce tableau de mœurs paysannes – deux frères se disputent la même femme – effraya à tel point les distributeurs que le film demeura près de quatre ans dans les tiroirs. Pathé Consortium Cinéma se décidera enfin à le sortir en janvier 1923, sous le nouveau titre de L’Âtre.

D’après le Livre "Les restaurations de la cinémathèque française" - Page 12
photos
La Cinémathèque
La Cinémathèque