L'Histoire des Gendarmes

L’ancienne gendarmerie de Saint Tropez est une institution. Devenue un musée, elle retrace l’univers des Gendarmes avec entres autres Louis de Funès, Michel Galabru, etc… Au cœur de cette immense série tournée en plein centre de Saint Tropez, je vais, ici même, essayer de reconstituer l’histoire de chaque film avec ses anecdotes, ses petits secrets de tournage, ses affiches mondiales (comme quoi ces gendarmes sont internationalement connus), à travers cette superbe expo et d’autres archives. Je vais essayer de vous faire voyager en ces temps pas si lointains et ô combien très drôles et « cultissimes ».

En premier lieu voici l’ancienne Gendarmerie telle qu’elle est aujourd’hui en 2020…. Et comme elle était en 1970….

Certes, la photographie date de 1970, lors du tournage du « Gendarme en balade » mais entre 1964 lorsque le premier film de la série « Le Gendarme à Saint-Tropez » est tourné et 1970, comme vous le voyez, elle n’a pas beaucoup changé.

le bâtiment

Situé 2 place Blanqui, Le bâtiment a accueilli la brigade de Saint-Tropez de 1879 à 2003, avant de devenir célèbre avec la série Des Gendarmes.

Le lieu a accueilli le tournage de la série « Des gendarmes » de 1964 à 1982 réalisé par Jean Girault.

En 2016, la vieille gendarmerie devient un Musée, célébrant la saga cinématographique l’ayant immortalisé.

la petite histoire

Le scénario est né des suites d’un désagrément qui devait inspirer l’écriture de ces aventures tropéziennes à son auteur. Début des années 1960. L’attaché de presse Richard Balducci se fait voler une caméra dans sa décapotable, lors d’un repérage à Saint-Tropez. La désinvolture et l’incompétence apparente du gendarme qui reçoit sa plainte, et lui reproche de le déranger à l’heure du déjeuner, lui donne l’idée de ridiculiser sa brigade. Il raconte sa mésaventure à Louis de Funès, mais après avoir rédigé un premier synopsis, Balducci ne convainc guère les producteurs jusqu’à ce que Beytout et Pignères, deux producteurs, décident de remanier le scénario en métamorphosant la cité de Saint-Tropez en lieu d’affrontement entre maréchaussée et vacanciers.

Louis de Funès à l’idée de la bonne sœur en 2CV. Il propose également les noms de Grosso et Modo et dans le rôle de l’adjudant-chef Gerber, Pierre Mondy. Sauf que celui-ci n’est pas disponible et le rôle sera confié à Michel Galabru.

Le budget est modeste : 1,3 million de francs

Le 11 septembre 1964, Le gendarme de Saint-Tropez sort dans les salles et contre toute attente 7809334 Français iront le voir, ce qui en fera le plus gros succès de l’année.

Le 31 juillet 2018 Le Gendarme de Saint-Tropez ressortira en salles en version restaurée.

Cinq suites suivront.

Musique

La musique de Raymond Lefebvre, pop et lyrique, trottera dans la tête des gens pendant longtemps.

la petite anecdote

Patrice Laffont, alias Jean-Luc dans la comédie, amoureux de la fille de Cruchot, fait partie du casting mais sera pas crédité au générique. Il apparait notamment dans la scène finale avec deux jumeaux dans les bras. Sur le plateau du « Gendarme… », Il fait la connaissance d’un certain Michel Sardou. « Il était figurant, parce que son père, Fernand, jouait un paysan dans le film, » dira-t-il….

Patrice Laffont dans « Le gendarme de Saint-Tropez », ici avec Nicole (Geneviève Grad), la fille de Cruchot (Louis de Funès). DR
L'Histoire des Gendarmes
L'Histoire des Gendarmes